La voile, ou l’art de naviguer au vent !

Cette discipline – aussi appelée « le Nautisme à la voile » – regroupe à la fois la planche à voile, l’optimist, le catamaran, le trimaran et les monocoques. Elle rassemble les sports qui puisent leur force dans le vent pour naviguer. Activité de loisir comme de compétition, la voile compte nombre d’amateurs et de professionnels qui s’exercent au bord de la mer ou sur les lacs, de France et du monde entier.

Les origines de la voile

Aux origines de la voile, on retrouve le yachting. Ce dernier n’a rien à voir avec que l’on appelle les yachts aujourd’hui. Il ne s’agit en aucun cas d’énormes bateaux qui accueillent la société mondaine contemporaine. Il est question là de voiliers qui se disputaient lors de régates. Ce fut les premières goélettes en course.

La voile, véritable sport de compétition

Discipline olympique depuis 1900, la voile est représentée par la fédération internationale de l’ISAF. Il existe plusieurs types de compétitions. Les régates consistent à faire se rencontrer nombre d’équipages qui se partagent le titre lors d’un parcours limité tant au niveau du temps que de l’espace. Les bateaux voguent généralement autours de flotteurs. Les régates peuvent être disputées en flotte ou seulement en duel. En un contre un, la compétition est plus évidente. Les compétiteurs sont plus rapides. Le challenge et le suspense sont de mise. Aussi, les navigateurs professionnels peuvent disputer en équipe ou en solitaire, des courses de croisières, dont les transats font partie intégrante. Enfin, il existe les courses à étapes comme le Solitaire du Figaro, l’Admirals Cup ou encore le Volvo Ocean Race, pour ne citer que les plus connues. La voile regroupe de nombreuses courses dont les plus célèbres sont le Vendée Globe (un tour du monde en solitaire sans escale), la Route du Rhum (transatlantique en solitaire) et le trophée Jules Verne (une course contre la montre pour décrocher le record du tour du monde à la voile).

De plus en plus d’intéressés

À l’image du golf et de l’équitation, la voile fait preuve d’une certaine notoriété. Si la discipline est encore loin d’être aussi démocratisé que le football en France, on ressent certains efforts qui tendent à sensibiliser l’intérêt de tous et chacun pour ces disciplines encore trop peu convoitées. Organisé par Polytechnique, le Sywoc, par exemple, convie les étudiants à se disputer une coupe du monde de voile propre aux jeunes universitaires. Chaque pays dispose d’un équipage et c’est une vingtaine de nations qui se lancent chaque année à la poursuite du titre. Aussi, au bord de la mer, les clubs d’optimist remportent un franc succès auprès des petits navigateurs. Les sportifs en herbe apprécient les initiations nautiques proposées au sein de toutes les écoles de voile en période estivale. La voile intrigue petits et grands, jusqu’aux parieurs en ligne qui prennent plaisir à miser sur les pronostics de voile, comme ici pour le tennis. Laissez-vous, vous-aussi, tenter par la discipline des plus grands skippers !

Leave a Reply